Douleurs chroniques: avez-vous tout essayé ?

Plusieurs études médicales prouvent l’efficacité de l’hypnose dans l’accompagnement des patients souffrant de douleur chronique. L’hypnose permet de gérer l’intensité de la douleur chronique en agissant sur les sphères émotionnelle et affective. Au cours de cet atelier vous apprendrez à mobilisez vos ressources pour devenir actif dans la prise en charge de votre douleur. Cet atelier ne se substitue en aucun cas à un suivi par un médecin ou une institution spécialisée. Inscription obligatoire car le nombre de places est limité.
Dates: Vous avez le choix entre vendredi 28 juin 2019 de 19h à 21h ou samedi 29 juin 2019 de 9h à 11h.
Prix: 20€ payable par carte bancaire, espèces ou chèque.
Lieu: Espace du Bien-Etre, 2 rue général de Castelnau, 57100 Thionville
Inscription et renseignements: info@moncoacheugene.fr ou 07 89 84 21 12

16311395 – woman with headache

Atelier autohypnose: problèmes alimentaires

Notre corps, quand il fonctionne bien, est naturellement programmé pour provoquer chez nous des envies correspondant à nos besoins réels.

Aux personnes souffrant de compulsions alimentaires, l’hypnose peut apporter la paix intérieure qui rend superflu le recours à la nourriture comme moyen de compenser le stress ou les émotions négatives.

Aux personnes souffrant d’hyperphagie et de boulimie, l’hypnose peut redonner la capacité de ressentir la satiété et de percevoir ce qui fait du bien au corps, retrouver le vrai goût des aliments, le plaisir de manger, de savourer la nourriture.

Enfin, l’hypnose peut aider les personnes anorexiques à se reconnecter à leur corps, à réapprendre à l’écouter et à le ressentir.

Dans cet atelier, les participants apprendront ce qu’est l’hypnose et la façon de se mettre en hypnose sans l’aide d’un hypnopraticien  pour des problèmes alimentaires simples.

Dates: vous avez le choix entre le vendredi 17 mai 2019 de 19h à 21h et le samedi 18 mai 2019 de 9h à 11h. Lieu: Espace du Bien-Etre, 2 rue Général de Castelnau, 57100 Thionville. Participation: 20€ (10€ pour les personnes qui ont déjà participé à un de mes ateliers). Inscription: info@moncoacheugene.fr ou sms ou appel au 07 89 84 21 12.

Atelier autohypnose – Nettoyage de Printemps

Cet atelier vous présente les techniques de base pour pratiquer l’hypnose sur soi-même. Le « grand nettoyage » est une métaphore qui permet de se libérer des pensées négatives, des croyances limitantes et de tout ce qui nous empêche d’aller de l’avant.
Pour vous permettre de choisir l’horaire qui vous convient le mieux, ce thème sera traité deux fois: le vendredi 12 avril 2019 de 19h à 21h et le samedi 20 avril de 9h à 11h. 
Tarif: 20€ à régler le jour de l’atelier choisi. Inscription par mail adressé à info@moncoacheugene.fr (ou par message sur ma page FB) en indiquant nom, prénom, téléphone, email et la date de l’atelier choisi. Le nombre de places est limité. Si vous avez des questions, contactez-moi. A bientôt.

Ateliers autohypnose 2ème trimestre 2019

Voici le planning des ateliers d’autohypnose du deuxième trimestre 2019. Ces ateliers sont fait d’explications théoriques et de pratiques pour apprendre aux participants les bases nécessaires à la pratique de l’hypnose sur soi et pour également expérimenter la force de l’imagination. Il y a un thème qui sera traité pour la première fois au mois de mai: les problèmes alimentaires. Malgré la diversité de ces problèmes il est possible d’obtenir des résultats par l’autohypnose. A bientôt.

Atelier autohypnose – Maîtriser la colère

Une colère mal maîtrisée et excessive met à mal votre vie familiale, professionnelle et sociale. La pratique de l’autohypnose vous aide à mieux comprendre et mieux canaliser votre colère pour aller de l’avant. Les personnes colériques réagissent souvent de façon disproportionnée suite à une situation contrariante. L’autohypnose permet de s’apaiser, d’éviter que notre « vase interne » ne déborde à la moindre contrariété. Il est normal de se sentir en colère et de réagir quand on se sent blessé, victime d’une malveillance ou d’une injustice. Comment faire en sorte que cette réaction soit proportionnée et ne fasse pas « monter la mayonnaise » en nous et chez notre interlocuteur? Renseignements et inscription: info@moncoacheugene.fr ou 07 89 84 21 12; Participation: 20€

Dates: vendredi 15 mars de 19h à 21h OU samedi 16 mars de 9h à 11h.

Vaincre l’insomnie

Il existe plusieurs formes d’insomnie : Insomnie intermittente : endormissement facile, mais un maintien difficile du sommeil;  Insomnie initiale : difficulté d’endormissement, mais sans trouble de maintien du sommeil.

En plus de la pratique de l’autohypnose (Ateliers du vendredi 8 février de 19h à 21h et samedi 16 février de 9h à 11h, à l’Espace du Bien-être) qui vous aidera entre autres à éviter de ressasser vos soucis, vous pouvez vaincre l’insomnie en observant quelques règles toutes simples :

  1. Se coucher lorsque l’envie de dormir apparaît;
  2. prendre un bain ou une douche tiède, jamais chaud(e);
  3. baisser la température de votre chambre, en gardant les pieds au chaud;
  4. manger léger : au souper, éviter les viandes rouges, les plats épicés, l’alcool, le café et le thé. Préférer les produits laitiers et les tisanes;
  5. ne pas rester au lit lorsqu’on est éveillé;
  6. se lever à heure fixe;
  7. proscrire les siestes durant la journée ;
  8. ne pas consommer d’alcool ni de drogues avant de s’endormir. S’ils aident à s’endormir, ils diminuent en revanche la qualité du sommeil;
  9. ne pas faire d’autres activités au lit, à part dormir ou avoir des relations sexuelles;
  10. ne regardez pas l’heure si vous vous réveillez en pleine nuit. Si vous le faites, votre cerveau va automatiquement compter le nombre d’heures qu’il vous reste à dormir, ce qui peut générer du stress et une anxiété du temps qui passe;

Mon Coach Eugène – 07 89 84 21 12

(Source : www.canal-vie.com)

Ateliers Autohypnose – 1er trimestre 2019

A vos agendas ! Voici le planning prévisionnel des ateliers d’autohypnose animés par Eugène pour le premier trimestre 2019 :

Vendredi 11/01/2019 – 19h à 21h Confiance et estime de soi
Samedi    12/01/2019 – 09h à 11h Confiance et estime de soi
Vendredi 08/02/2019 – 19h à 21h Améliorer le sommeil
Samedi    16/02/2019 – 09h à 11h Améliorer le sommeil
Vendredi 08/03/2019 – 19h à 21h Maîtriser la colère
Samedi    16/03/2019 – 09h à 11h Maîtriser la colère

 

Lieu: Espace du bien-être, 2 rue Général de Castelnau, 57100 Thionville.

Prix: 20€ pour une première participation; 10€ pour les participations suivantes.

Renseignements et inscription:

info@moncoaheugene.fr ou +33 7 89 84 21 12

Faites passer l’information. Merci.

A bientôt.

Douleurs chroniques et hypnose

Une douleur devient chronique lorsque malgré les traitements médicamenteux et chirurgicaux, on n’arrive pas à s’en débarrasser. Certaines douleurs ne sont pas permanentes. Elles se manifestent à certains moments et pas à d’autres. Je pense à une de mes connaissances qui a des douleurs à la cheville le matin au réveil et le soir après le boulot et n’a pas du tout mal pendant sa journée de travail, un travail manuel qui l’oblige à rester debout longtemps.  D’autres douleurs surviennent après un effort même léger ! Il se passe beaucoup de choses avec la douleur. Il arrive à certaines personnes de créer des liens « affectifs » avec leur douleur. J’ai entendu une cliente me dire:  » cela fait tellement longtemps que je vis avec cette douleur que je ne sais pas ce que je deviendrai sans elle ».  Une autre cliente n’arrivait pas à s’imaginer sa vie sans « sa » douleur.  Et quelle déception de s’entendre dire par son médecin traitant : «  c’est dans votre tête que ça se passe » !  Comme si vous étiez un simulateur alors que la douleur est vraiment là ! Je vous propose ici une stratégie, ou plutôt quelques  idées pour mieux gérer votre douleur. Si vous suivez un traitement médical, ne l’arrêtez surtout pas sans avis médical même si votre douleur diminue d’intensité !

39099858 – pain in a man’s body on gray background. collage of several photos

 

S’informer : c’est quelque chose que l’on fait naturellement quand on souffre d’une douleur. On se renseigne, on consulte des livres, on interroge son médecin traitant ou le spécialiste qui nous suit. Il ne faut pas se laisser intimider par le médecin spécialiste. Posez-lui toutes les questions qui vous aideront à mieux comprendre ce dont vous souffrez.

Sortir de l’isolement : ne laissez pas la douleur vous couper de votre famille, de vos relations. Dans la mesure du possible, sortez, confiez-vous à votre meilleur(e) ami(e). En famille ou en société, évitez de concentrer la conversation sur votre douleur pour ne pas lasser vos proches.

Analyser ses sensations : prêtez attention aux moments où la douleur se déclare. Notez le niveau de la douleur sur une échelle de 1 à 10. Observez le contexte dans lequel la douleur se produit, décryptez les émotions que vous ressentez : la colère, la tristesse, la déception, l’inquiétude etc…

La respiration profonde  (cohérence cardiaque) est basée sur le fait de respirer par le ventre. Bien gonfler son ventre à l’inspiration, garder l’air pendant au moins 5 secondes et expirer par la bouche en soufflant légèrement. En même temps que l’on pratique cette respiration, on doit s’imaginer qu’en expirant, on se débarrasse de tout ce dont on ne veut plus : les pensées négatives, les blocages de toute sorte qui nous empêchent d’avancer.

L’autohypnose est une technique qui s’apprend. Elle consiste à se mettre en transe, en état modifié de conscience pour faire travailler ses ressources internes. Il a été prouvé que l’autohypnose contribue à la diminution de la sensation de douleur de la même manière qu’elle améliore notre bien-être général. L’autohypnose vous aide à éviter de ressasser des pensées négatives et de vous enfermer dans une spirale dégradante. L’idéal est de se faire accompagner par un praticien en hypnose qui nous ferait une séance « personnalisée ».

Votre douleur est peut-être un message de votre corps, le résultat d’un conflit interne, la manifestation somatique de la non-réalisation de vos valeurs etc…  Il existe un moyen de le savoir : interrogez votre inconscient. Comment ? Le plus simple c’est de consulter un praticien en hypnose. En traitant la douleur physique on guérit le corps. Mais tant que les causes profondes à l’origine de la douleur persisteront, il y a des chances qu’elle revienne au même endroit ou ailleurs.

Eugène Mpundu, Coach de Vie, Tél: 07 89 84 21 12

Les ateliers d’auto-hypnose reprennent…

 

 

Les ateliers d’auto-hypnose que j’ai le plaisir d’animer à l’espace du bien-être vous présentent les techniques de base pour pratiquer l’hypnose sur soi-même. Les différents thèmes abordés vous fournissent l’occasion d’allier la théorie et la pratique de l’hypnose en l’appliquant à une problématique précise. Comme tout le monde n’a pas les mêmes disponibilités, chaque thème est traité deux fois par mois : un vendredi soir (19h – 21h)  et un samedi matin (9h – 11h).

Prochain thème: Le Grand Nettoyage. Ce thème ayant plébiscité au mois de mars dernier, j’ai décidé de le reconduire pour ouvrir cette nouvelle série d’ateliers. Le Grand Nettoyage permet de se débarrasser des pensées négatives, des blocages et autres angoisses qui nous empêchent d’aller de l’avant en faisant appel à nos ressources internes que l’hypnose permet de mobiliser.

Vendredi 5 Octobre de 19h à 21h : Grand Nettoyage (angoisses, pensées négatives, blocages de toutes sortes etc…)

Samedi 13 Octobre de 9h à 11h : Grand Nettoyage (angoisses, pensées négatives, blocages de toutes sortes etc…)

Vendredi 9 Novembre de 19h à 21h : Gestion du stress

Samedi  17 Novembre de 9h à 11h : Gestion du stress

Vendredi  7 Décembre de 19h à 21h : Gestion de la douleur

Samedi 15 Décembre de 9h à 11h : Gestion de la douleur

Lieu : Espace du Bien-Etre, 2 rue Général De Castelnau, 57100 THIONVILLE

Prix : 20€

Inscriptions et renseignements : info@moncoacheugene.fr    Tél : 07 89 84 21 12

https://moncoacheugene.fr

Vive les vacances !

Vous êtes en vacances, il fait beau, vous avez envie de vous détendre… Et pourtant, les pensées sont toujours là ! Elles se bousculent dans votre tête ! C’est peut-être le moment de faire le point, de mettre un peu d’ordre dans votre vie. Il vous faut juste un « starter », quelque chose qui va vous aider à faire le premier pas ce travail qui va vous permettre de donner un sens à votre vie. C’est le moment de prendre contact avec un coach de vie. Moi ou un autre, peu importe. Ce qui compte c’est de choisir une personne avec qui vous êtes en phase, en confiance. Un coach qui vous fournira des outils qui vous permettront de travailler en autonomie. Appelez-moi ou envoyez-moi un message. 07 89 84 21 12 – info@moncoacheugene.fr Je vous reçois sur rendez-vous à toute heure de la journée. Je reçois également le soir même tard.

Arrêt-bus

Chemin de Compostelle, chemin de vie

Il y a deux semaines, je revenais de Cahors, dernière étape de ma marche sur le chemin de Compostelle. Je suis parti du Puy-en-Velay le 2 juin. Ce fut une expérience très enrichissante. Le Chemin de Compostelle n’est pas une randonnée comme les autres. Comme le disait si bien l’hôte du gîte où je me suis arrêté à Cahors, « si on veut faire une belle randonnée et voir des très belles choses, ce n’est pas forcément sur le chemin qu’il faut aller ». Cela ne signifie pas qu’on y voit pas des belles choses. Le message de cette phrase c’est que Le Chemin est une leçon de vie. On y apprend la simplicité, l’humilité, le dépouillement, la tolérance, la confiance en soi etc… Je suis rentré de ce chemin conforté dans les leçons de vie que j’ai partagées avec vous dans mon blog et qui feront l’objet d’une publication un peu plus conséquente plus tard.

Ceux qui me suivent sur Facebook ont bénéficié de photos que je publiais tous les jours durant ma marche. Je vous en mets quelques unes ici.

Le syndrome des 4 derniers kilomètres

A un peu plus d’une semaine de mon départ pour le chemin de Compostelle par la Via Podiensis (Puy-en-Velay – Cahors), je ne peux m’empêcher de revenir sur les leçons apprises au cours de mon précédent chemin qui, en 2013, m’a conduit de Saint-Pied-de-Port au Cap Fisterra en passant par Saint-Jacques de Compostelle. Ce n’est pas qu’une question de nostalgie même si ça lui ressemble. C’est simplement que, depuis mon retour, ma carte du monde a beaucoup changé et Compostelle n’y est pas pour rien. Bien au contraire

J’ai évoqué dans un précédent article de mon blog, quelques leçons apprises sur le chemin. Je reviens ici sur l’une d’elles que j’ai nommé le « syndrome des 4 derniers kilomètres ».  Quand on effectue une longue course, que ce soit en marchant ou en courant, les derniers kilomètres semblent toujours interminables. J’ai expérimenté cela pour la première fois au cours de la marche « Nancy-Metz » à laquelle j’avais participé en 2012 en préparation de mon Chemin de Compostelle de 2013. Je n’avais jamais marché 66 km d’une traite. Beaucoup de participants ont abandonné en chemin, sujets aux ampoules et autres crampes et autres douleurs. D’autres ont choisi de continuer, pas forcément  parce qu’ils souffraient moins que les premiers même il s’en trouvait peut-être dont le niveau d’endurance faisait qu’ils parvenaient à conserver leur douleur à des seuils supportables. Une grande majorité avançait avec ses bobos. En ce qui me concerne, j’ai la chance de ne pas souffrir d’ampoules aux pieds mais une racine mal intentionnée et mal positionnée sur laquelle j’avais buté m’a saccagé le gros orteil du pied gauche avec une douleur qui allait crescendo. Durant cette marche, les 4 derniers kilomètres m’ont paru interminables. A quoi est dû ce phénomène ?

Pour en savoir: cliquer ici.

Atelier autohypnose: améliorer le sommeil

 

Les problèmes de sommeil peuvent prendre plusieurs formes. Il peut s’agir d’une difficulté à s’endormir le soir, des réveils prématurés la nuit et de la difficulté à se rendormir une fois réveillé en pleine nuit. Si vous rencontrez l’un de ces problèmes, la pratique de l’autohypnose vous aidera à y remédier. L’autohypnose peut également vous aider à améliorer la qualité de votre sommeil.

Au cours de cet atelier mêlant théorie et pratique, vous apprendrez les différentes étapes de l’autohypnose et comment cette dernière s’applique aux problèmes de sommeil.  Vous expérimenterez les effets de l’hypnose sur vous.

Dates : samedi 23 juin 2018 de 9h à 11h ou vendredi 29 juin 2018 de 19h à 21h

Inscription / renseignements : info@moncoacheugene.fr ou + 33 (0)7 89 84 21 12

Prix : 20€

Lieu : Espace du Bien-Etre, 2 rue Général de Castelnau, 57100 Thionville.

Pose ton sac, Isaac !

J’ai appris beaucoup de choses sur le Chemin de Compostelle en 2013. J’avais fait le choix de partir seul, de porter mon sac jusqu’au bout,  de dormir dans les dortoirs communs des « albergues » et de manger comme tous les pèlerins.  J’étais parti seul mais j’ai marché en compagnie des personnes de différentes nationalités.  Avec ces compagnons de route occasionnels, la question « brise-glace » était toujours la même : d’où viens-tu ?  Cette simple question contenait en fait plusieurs tiroirs et pouvait signifier à la fois de quelle étape viens-tu, de quel pays, de quelle ville etc… Personnellement j’avais régulièrement droit à la sempiternelle  rengaine : et c’est quoi ton pays d’origine ? Bref, passons. Ce n’est pas le propos de cet article. Le fait de vivre certaines expériences physiquement permet de les transposer plus facilement dans la vie de tous les jours.

La suite, sur mon blog…

 

Construire des relations épanouissantes

La première étape, la plus importante, consiste à mieux se connaître. Nous projetons beaucoup sur les autres des aspects de nous que nous abhorrons. Connaître notre mode de fonctionnement, nos « drivers » (sois fort(e), fais plaisir, sois parfait(e), fais des efforts, dépêche-toi) ces injonctions qui sous-tendent nos actions et nos comportements, nos valeurs et nos croyances, permet de mieux nous adapter aux personnes avec lesquelles nous sommes en interaction dans les  différentes sphères où nous évoluons. La connaissance de soi est un chemin long et sinueux dont on ne voit parfois jamais le bout mais une chose est certaine : les connaissances acquises sur soi permettent d’éclairer d’une lumière nouvelle certains conflits relationnels vécus dans le passé et d’aborder autrement ses relations avec les autres dans le présent. Notre égo nous pousse à attribuer tout ce qui ne va pas à des causes extérieures. C’est ainsi qu’au lieu de dire j’ai fait des fautes dans le document que je viens d’écrire, on va plutôt dire « quelques coquilles se sont glissées dans ce document »… Imaginez… Vous venez d’écrire votre document avec des belles tournures de phrases, les accords grammaticaux parfaits, sans fautes d’orthographe et voilà que des « coquilles » malintentionnées viennent se glisser subrepticement dans votre document ! Zut alors !  Comme tout le monde le sait, l’enfer c’est les autres, n’est-ce pas ?

Voici quelques conseils pour construire et entretenir des relations épanouissantes :

  • Aborder les problèmes au fur et à mesure. N’attendez pas qu’ils disparaissent d’eux-mêmes car cela ne s’arrivera jamais. Ils vont simplement se transformer et revenir d’une façon ou d’une autre. N’ayons pas peur des conflits car ils renforcent la relation en nous obligeant à accepter la singularité de l’autre. Aborder les problèmes au fur et à mesure permet de vider régulièrement le vase pour éviter qu’une simple goutte d’eau la fasse déborder.
  • Exprimer des demandes claires. L’autre n’est pas capable de lire dans nos pensées. Tout au plus peut-il deviner ce que nous voulons en se basant sur l’expérience de notre vécu commun. N’ayons pas peur du refus, du « non » de l’autre. Demander, c’est accepter ses propres limites et faire confiance à celui à qui on demande quelque chose. Le refus n’est pas une preuve de non amour.
  • Ecouter avec empathie, au-delà des mots. En écoutant avec une neutralité bienveillante, on entend plus que les mots. En écoutant avec patience et tolérance, on accueille l’émotion  de notre interlocuteur, on comprend son monde intérieur. Ne donnons pas systématiquement notre avis. Respectons le silence de l’autre.
  • Accepter de voir l’autre en difficulté sans se sentir obligé(e) de l’aider à tout prix. Certaines souffrances, frustrations, déceptions méritent d’être vécues car elles aident les personnes qui les éprouvent à grandir psychiquement. Ne pas satisfaire systématiquement tous les désirs d’autrui sans culpabiliser est une preuve de maturité.

On peut entamer tout(e) seul(e) le parcours de la connaissance de soi en s’aidant de certains livres. Il est parfois utile de se faire accompagner. Un guide permet souvent de découvrir des trésors cachés loin des endroits les plus fréquentés.

info@moncoacheugene.fr

Atelier d’autohypnose – Gestion du stress

Le mot  stress est entendu ici comme la réaction « non spécifique » de l’organisme face à une exigence d’adaptation. La détente musculaire et la respiration profonde qui caractérisent l’état d’autohypnose ont un effet bénéfique sur l’état de stress. En pratiquant l’autohypnose, vous vous donnez le moyen de réduire le niveau de votre stress chaque fois que vous en ressentirez le besoin. Comme les ateliers précédents, celui-ci va également mêler notions théoriques et exercice »s pratiques. Il se terminera par une séance de groupe sur le thème de la gestion du stress.

Inscription: mail à info@moncoacheugene.fr avec adresse email et numéro de téléphone.
Prix: 20€ à payer par chèque ou espèces le jour de l’atelier.

Arrêtez de vous prendre la tête.

Ateliers d’autohypnose à l’Espace du Bien-Etre

Depuis le mois de mars, nous organisons des ateliers qui vous permettent de vous familiariser avec l’autohypnose. Ces ateliers d’une durée de 2h vous présentent les techniques de base pour pratiquer l’hypnose sur soi-même. Les différents thèmes abordés vous donnent l’occasion d’allier la théorie et la pratique de l’hypnose en l’appliquant à une problématique précise.

Chaque thème est traité deux fois par mois : un vendredi soir (19h – 21h)  et un samedi matin (9h – 11h).  Les thèmes ne sont pas liés les uns aux autres. Il n’y a pas d’engagement. Vous pouvez participer au thème qui vous plaît. Voici les dates et les thèmes des ateliers:

  • Samedi    17/03/2018 Le grand nettoyage (Clôturé)
  • Vendredi  23/03/2018 Le grand nettoyage (Clôturé )
  • Vendredi  06/04/2018 Confiance et estime de soi (Clôturé)
  • Samedi    14/04/2018 Confiance et estime de soi (Clôturé)
  • Vendredi  11/05/2018 Gestion du stress
  • Samedi    19/05/2018 Gestion du stress
  • Samedi    23/06/2018 Améliorer le sommeil
  • Vendredi  29/06/2018 Améliorer le sommeil
  • Samedi    21/07/2018 Se libérer des angoisses
  • Vendredi 27/07/2018 Se libérer des angoisse

Le premier thème : Le grand nettoyage. Dates : samedi 17 mars 2018 de 9h à 11h ou le vendredi 23 mars de 19h à 21h.Lieu : Espace du Bien-être, 2 rue Général de Castelnau, (Entrez par la grille verte qui donne sur la rue, sonnez au bouton correspondant à la salle Emeraude).

Le prix est de 20€ par atelier à régler en espèces ou par chèque au début de chaque atelier.

Pour vous inscrire, envoyez un message à  info@moncoacheugene.fr en mentionnant la date et le thème de l’atelier choisi, votre nom, votre numéro de téléphone et votre adresse email.

Le nombre de place est limité à 12 par atelier.

 

8 questions sur la méditation

1. Quel est, selon vous, le conseil le plus important à donner à celui commence la méditation?

Quand on débute la méditation, il est bon de se mettre dans une posture confortable. Il faut se créer une routine: méditer à la même heure tous les jours. Se dire simplement que c’est du temps pour soi.

 2. Vaut-il mieux suivre des cours ou s’aider d’un professionnel ou est-il possible de commencer tout seul, grâce à des livres et/ou des vidéos?

Je ne pense pas qu’on puisse parler de « cours » quand il s’agit de méditation. On peut commencer tout seul grâce à un livre ou une vidéo. Quand vous allez au restaurant, il ne vous viendra pas à l’idée de passer votre temps à lire le menu et de sortir sans goûter aux plats. Le professionnel est utile pour vous guider dans votre méditation.

3. Y a-t-il des bonnes et des mauvaises manières de méditer? Comment savoir si on médite bien?

Un sage indien avait l’habitude de dire qu’il y a 101 façons de méditer. Il suffit de choisir la vôtre, celle qui vous convient. L’essentiel c’est de ne pas se laisser envahir par les pensées, d’être avec soi-même, connecté à son « moi profond ». On médite bien quand on laisse les pensées s’accrocher et se décrocher. Pour les décrocher, il suffit de les noter.

4. On utilise beaucoup la méditation pour la santé de l’esprit. Mais peut-elle également soigner des maux physiques?

La méditation vous procure un état d’apaisement et de calme qui mettra votre corps dans des bonnes dispositions la guérison des maux physiques.

5. Le pouvoir de la méditation a-t-il réussi à vous étonner un jour, à aller plus loin que ce que vous pensiez être possible?

Je ne médite que depuis une dizaine d’années. En matière de méditation, on n’est jamais arrivé… car le but c’est le voyage lui-même.

 6. Il existe de nombreuses formes de méditation. Comment choisir?

Il n’y a pas de règle pour choisir une méditation. Il faut juste s’écouter et suivre son intuition. Il y a autant de méditations différentes que de méditants. L’essentiel c’est de s’écouter et se sentir en paix avec soi-même.

 7. Combien de temps doit durer une séance de méditation?

Ici aussi, il n’y a pas de règle. Ce qui compte c’est la régularité.

8. Certaines personnes disent vouloir méditer mais ne pas trouver le temps pour le faire. Que leur répondriez-vous?

Ce n’est pas une question de temps. C’est plutôt une question de priorité. Les personnes qui disent qu’elles n’ont pas le temps n’ont tout simplement pas compris le bénéfice que la méditation peut leur apporter. Ces personnes doivent se poser la question de savoir ce qui est important pour elles.

 

10 questions sur le coaching

  1. Que peut-on attendre d’un coach? Dans quels domaines peut-il nous aider?

Un coach nous accompagne jusqu’à l’atteinte d’un objectif que nous nous sommes fixé. Avant toute chose, le coach va nous aider à clarifier notre objectif pour faire en sorte qu’il soit vraiment atteignable et que son atteinte soit bénéfique pour nous et pour notre entourage. Avec ses questions puissantes et sa présence bienveillante, le coach va nous faire prendre conscience des ressources que nous avons en nous. On peut se faire coacher aussi bien dans le domaine professionnel que dans le domaine privé. On peut se faire coacher pour préparer son départ à la retraite, pour changer de travail, déménager, prendre une décision concernant sa vie sentimentale, retrouver sa confiance en soi, se lancer dans une nouvelle activité, faire le point sur ses valeurs etc…

  1. Le coach sert-il également de psychologue?

Le coach n’est pas un psychologue. Il se peut qu’un coach ait également reçu une formation en psychologie et exerce en cette qualité. Dans ce dernier cas, il doit faire la part des choses entre les accompagnements qu’il effectue en tant que « coach » et son activité de psychologue.

  1. Quelles sont les limites du coaching?

Le coach n’est pas un thérapeute. Il ne peut donc pas « soigner » des troubles tels que la dépression et ses corollaires, les troubles psychosomatiques etc… Le coaching n’est pas recommandé pour les personnes souffrant d’un trouble mental.

  1. Comment distinguer un bon d’un mauvais coach?

Un bon coach a une écoute active et bienveillante. Il n’induit pas : c’est à dire qu’il ne suggère pas de solution à son client. Un bon coach accompagne son client jusqu’à l’atteinte de son objectif. Il fait « profil bas » en laissant son client occuper « la position haute » car ce dernier est le meilleur expert de lui-même.

  1. Pour quoi vient-on vous voir le plus souvent?

On vient souvent me voir pour des problèmes de confiance en soi, de changement professionnel, de gestion des émotions, de communication et de prise de décision etc… Parfois les clients viennent me voir pour un objectif bien précis et l’entretien de coaching met en évidence un autre problème qui était occulté par le premier.

  1. Quel parcours avez-vous suivi pour devenir coach? Qu’est ce qui vous a amené à choisir cette profession?

J’ai suivi un cycle complet de formation en Programmation neuro-linguistique et une formation en coaching étalée sur 6 mois. Ces formations ont été complétées par des modules de prise de parole en publique, négociation, la formation des formateurs, comment influencer efficacement etc…

J’ai choisi cette profession parce que j’ai toujours eu envie d’exercer un métier au contact de l’humain. Ayant bénéficié d’un accompagnement par un coach chez mon ancien employeur, je me suis juré que dès que l’occasion se présentera j’embrasserai ce métier. C’est chose faite maintenant.

Pour les détails sur mon parcours, merci de consulter le chapitre où j’en parle dans ce site : Mon parcours.

  1. Comment fonctionne un coaching? De combien de séances par semaine a-t-on besoin, et pendant combien de temps devra-t-on suivre les séances?

Le fonctionnement d’un coaching « basique » est très simple: il s’agit d’un entretien qui dure de 20 minutes à une heure. Le nombre de séances est à déterminer au cas par cas, en fonction du client. Pour ma part, je ne fixe jamais par avance le nombre de séances de coaching. L’espacement des séances dépend également du coach  et du cas apporté  par le client. Personnellement, je préconise un espacement de deux semaines pour les premières séances et ensuite je passe à un mois d’espacement. Mais ici, aussi, il n’y a pas de règle.

  1. Le coaching nous requiert-t-il du travail individuel à la maison, entre deux séances?

Le coaching peut donner lieu à la prescription des « tâches », des petits travaux à faire à la maison par le client pour l’aider à progresser dans la réalisation de son objectif.

  1. Quel temps devons-nous consacrer au coaching par semaine pour que cela fonctionne?

Une heure de coaching toutes les deux semaines ou une fois par mois est largement suffisant. Toutefois, il n’y a pas de règle préétablie.

  1. Dans quel cas de figure un coaching de groupe sera plus adapté qu’un coaching individuel?

Un coaching de groupe est adapté à une équipe (sportive ou en entreprise) qui a des objectifs à réaliser en commun. Un coaching de groupe peut également aider à la cohésion de l’équipe.

Pour connaître les réponses fournies par  d’autres Coachs: http://www.justebien.fr/coaching/

Vous avez des questions sur l’Hypnose ?

Peut-être trouverez-vous des réponses à vos questions ici. Sinon, contactez-moi: info@moncoacheugene.fr

  1. Il y a de nombreuses définitions de l’hypnose. Selon vous, qu’est-ce que l’hypnose exactement? Comment la définiriez-vous?

L’hypnose est un état naturel que l’on peut situer entre l’état de veille et le sommeil, un état dans lequel on se trouve plusieurs fois dans une journée quand on est plongé dans la lecture d’un bon livre par exemple ou simplement quand on est devant un bon film. C’est un état dans lequel on est réceptif aux suggestions du praticien en hypnose. La personne qui est sous hypnose est coupée du monde extérieur mais reste complètement ouvert à ses sensations et ses perceptions internes.

  1. Se souvient-on de ce qu’on a dit et fait lors d’une séance d’hypnose?

On peut se souvenir ou pas, selon le protocole utilisé par le praticien en hypnose. Dans certains cas ce dernier peut préférer mettre en place une amnésie pour des raisons liées au problème qui a amené le client à consulter.

  1. Le praticien en hypnose peut-il avoir un pouvoir sur nos actes et nos pensées?

Le praticien en hypnose n’a pas de pouvoir sur son client. Contrairement à ce que nous fait croire l’hypnose de spectacle, on ne peut pas faire faire à une personne sous hypnose des choses que notre morale réprouve.

  1. Qu’est-ce que l’hypnose peut guérir? Se limite-t-elle à des maux psychologiques et émotionnels, ou a-t-elle aussi un effet sur les maux physiques?

L’hypnose agit sur notre état mental et comme nous le savons maintenant grâce aux différents travaux qui ont été menés sur ce sujet, notre mental peut avoir des effets sur notre physique. C’est ainsi que l’hypnose donne des très bons résultats sur les maladies dites « psychosomatiques », ces maladies qui, malgré les médicaments, reviennent quand notre état mental se dégrade. De mon point de vue, l’hypnose ne guérit pas comme le ferait une intervention médicale (chirurgie ou médicaments). L’hypnose crée les conditions qui permettront à une personne souffrant des maladies liées à son état psychologique  de guérir plus vite et sans récidive. Quand il s’agit des problèmes comme la prise de poids, l’arrêt de la cigarette, les insomnies, le manque de confiance en soi,  et même certaines dépressions légères, les résultats obtenus grâce à l’hypnose sont tangibles et durables.

  1. L’hypnose peut-elle vraiment nous rappeler des événements dont on ne se souvient pas?

L’hypnose peut nous aider à retrouver des souvenirs oubliés mais rien ne garantit l’exactitude des événements remémorés. C’est pour cela qu’il faut rester prudent dans ce domaine. L’inconscient de la personne hypnotisée peut occulter certains détails ou « arranger » certains évenements pour la « protéger ».

  1. Il existe différents types d’hypnose. Comment choisir le bon?

Il existe plusieurs types d’hypnose qui ont tous les mêmes racines avec des nuances dans la façon de procéder. Dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres, le plus important c’est de choisir un praticien qui nous inspire confiance quel que soit le type d’hypnose qu’il pratique.

  1. Comment reconnaitre un bon praticien en hypnose? Quel parcours doit-il avoir suivi?

Un bon praticien en hypnose doit avoir suivi une formation solide alliant théorie et pratique. Il doit également posséder des bonnes connaissances en psychopathologie pour être capable d’aiguiller ses clients (ou ses patients) vers un spécialiste si cela est nécessaire. Et « last but not least », il doit être doté de qualités telles que l’écoute, la bienveillance, la patience, la modestie… Les premières minutes suffisent pour savoir si on est en présence d’un praticien qui nous « convient ». Il faut juste se fier à son intuition.

  1. Comment se déroule une séance? Combien de temps dure-t-elle?

Il n’y a pas de règle établie. Une séance peut durer une heure ou plus en fonction de l’objection de la personne. Elle commence par un entretien au cours duquel le praticien va recueillir différentes informations qui lui permettront de construire une séance sur mesure pour son client. Ensuite viendra la phase d’hypnose proprement dite et le réveil. Enfin, selon les cas, il peut y avoir un petit « debriefing » et la prescription des tâches que le client devra réaliser chez lui. Pour savoir comment je pratique, veiller consulter la page : déroulement d’une séance sur ce site.

  1. L’hypnose est-elle ouverte à tous? Tout le monde peut-il vraiment se faire hypnotiser?

Théoriquement, tout le monde peut se faire hypnotiser. La différence réside dans le temps que cela prendra. Une personne « résistante » mettra un peu plus de temps à entrer en « hypnose ». Toutefois, on peut constater un effet d’entraînement: plus on se fait hypnotiser, plus rapidement on entrera en transe hypnotique car c’est un état agréable. C’est souvent par ignorance et par peur que certaines personnes refusent de se faire hypnotiser. L’hypnose n’est pas appropriée pour des personnes souffrant de schizophrénie ou d’autres maladies mentales.

  1. De nombreux débats existent autour du rôle du praticien en hypnose dans une séance et ses résultats. Selon vous, les résultats peuvent-ils être influencés par le praticien ?

Les résultats d’une séance d’hypnose peuvent être influencés par la qualité de la relation que le praticien a su créer avec son client ou son patient. En effet, il existe une certaine subjectivité dans la pratique de l’hypnose. Ce n’est pas comme si on donnait un cachet au patient et qu’on laissait agir le médicament. Si le praticien ne parvient pas à créer un rapport de confiance avec son client, les résultats peuvent en pâtir.

Vous trouverez des réponses fournies par d’autres praticiens ici:  http://www.justebien.fr/hypnose-questions/

Atelier autohypnose – Renforcer sa confiance en soi.

Dans le cadre des ateliers de l’Espace du Bien-Etre, le thème du mois d’avril est : la confiance en soi.  Cet atelier sera composé d’un mélange d’exercice et de notions théoriques. Il se clôturera par une séance de groupe sur la confiance en soi.  Il aura lieu le vendredi 6 avril 2018 de 19h à 21h ou le samedi 14 avril de 9h à 11h à l’Espace du Bien-Etre, 2 rue Général de Castelnau, à Thionville. Inscription et informations: info@moncoacheugene.fr

Pourquoi améliorer sa confiance en soi ? Avec les expériences parfois difficiles et les déconvenues de la vie, nous perdons un peu de notre confiance en nous, cette confiance qui a fait que nous marchons, que nous savons lire et écrire.  Quand nous sortons de notre zone de confort, nous nous sentons un peu « paumés ». Cette zone représente l’ensemble de nos comportements et des capacités qui les accompagnent et que nous mettons en oeuvre de manière quotidienne. Notre zone de confort englobe également une partie de nos valeurs, critères et croyances. Nous sommes en sécurité quand y évoluons. Les difficultés commencent quand des changements que nous n’avons pas anticipés surviennent et nous obligent à changer d’environnement, de comportement et à acquérir des nouvelles capacités. C’est à ce moment là que nous devons renforcer notre confiance en nous pour intégrer ces changements. cela peut se passer aussi bien notre vie professionnelle que privée.

En renforçant notre confiance en nous, nous nous préparons à faire face aux changements. Etre capable de sortir de sa zone de confort suppose qu’on connaît les frontières de celle-ci. Il se pourrait qu’on ait besoin dans ce cadre d’explorer

ses croyances limitantes. L’hypnose est un outil très efficace pour travailler sur sa confiance en soi et se créer un lieu sécurisé où l’on dispose de toutes les ressources dont on a besoin pour progresser. Les résultats sont encore meilleurs quand on se fait accompagner par un coach de vie.

Eugène Mpundu, Coach de vie

 

Nous, les hommes.

Nous les hommes , nous avons été éduqués pour être forts, être les supports de nos familles. Nous n’avons pas le droit de « craquer ». Se faire aider ? Quelle drôle d’idée ! Nous pouvons tout régler nous-mêmes, mieux, nous DEVONS tout régler nous-mêmes. Un homme n’a pas le droit de pleurer. Il doit rester fort quelque soit l’épreuve qu’il traverse. Surtout ne pas montrer sa faiblesse aux autres.

La réalité est toute autre. Nous sommes sujets à des moments d’épuisement, des moments de remise en question. Nous nous demandons parfois si les choix que nous avons faits sont bons. Nous nous interrogeons sur notre avenir. Nous avons parfois du mal à concilier notre vie professionnelle avec la vie familiale. Nous nous rendons finalement compte que nous ne pouvons pas nous en sortir tout seuls. Nous nous réfugions dans des stratégies fallacieuses qui ne font que renforcer notre mal-être. Que faire ?

Certains pensent: « je peux m’en sortir tout seul avec des livres et des vidéos sur Youtube. » C’est ainsi qu’ils accumulent des livres de développement personnel écrits par des coachs médiatiques ou des philosophes qui font la une des journaux  sur leur table de chevet et ils se fatiguent à visionner  des vidéos qui donnent des conseils qui ne fonctionnent jamais.

Rien ne vaut un vrai accompagnement par un coach qui pratique des techniques diverses pour vous conduire vers votre mieux-être. Il existe plusieurs outils au service du coach: la PNL (Programmation neuro-linguistique), l’hypnose, la systémique, la sophrologie etc… L’élément le plus important c’est la confiance que vous accordez au coach que vous avez choisi. Un bon coach vous fournira des outils qui vous rendront autonomes et vous permettront de maintenir un état de bien-être de façon durable.

Les statistiques indiquent que le nombre de femmes qui se font accompagner est largement supérieur à celui des hommes. Laissons tomber toutes ces croyances qui nous limitent. Il est temps de nous rendre à l’évidence: nous sommes des femmes comme les autres.

A l’espace du bien-être vous trouverez le coach, l’accompagnant qu’il vous faut.

Je m’appelle Eugène Mpundu, je suis Coach de vie.

 

 

 

P.R.O.D : la nouvelle méthode pour arrêter de se prendre la tête.

Nous sommes parfois confrontés à des « problèmes » de différentes natures. Face à ces problèmes, nous ne réagissons pas de la même façon. Nous nous demandons parfois comment se fait-il que certaines personnes restent « ZEN » alors qu’elles ont un gros problème. Ces personnes utilisent peut-être la méthode P.R.O.D sans le savoir, à l’instar de Monsieur Jourdain. C’est une méthode que j’ai pratiqué pendant toutes ces années où j’ai travaillé comme informaticien en France et au Luxembourg. J’ai décidé de formaliser cette méthode pour la partager avec tous ceux qui en auront besoin.

L’acronyme P.R.O.D signifie :

  • Positiver
  • Relativiser
  • Objectiver
  • Dédramatiser

Cette méthode est recommandée aux personnes qui redoutent un évènement ou une confrontation qui risque d’avoir des conséquences négatives sur leur avenir. L’inquiétude générée par l’incertitude du résultat de cet évènement ou cette situation fait que ces personnes ruminent des pensées négatives qui génèrent en eux des émotions négatives et des comportements qui vont alimenter ce cercle vicieux.  Dans le cas d’un entretien d’embauche par exemple, le fait de combiner cette méthode avec une préparation sérieuse de l’entretien permet d’aborder ce dernier avec sérénité et augmente les chances d’obtenir un résultat positif.

Comment utiliser cette méthode ?

1ère étape : s’imprégner de la signification de chacun de ces verbes :

Positiver : rechercher dans ce qui nous arrive le côté positif. Il y en a forcément un. Ne serait-ce que l’apprentissage que l’on peut retirer de la situation « problématique ». Il n’y a pas d’échec, il n’y a que du feedback. Si ce qui nous arrive est le résultat d’un comportement qu’à posteriori nous jugeons « inapproprié », demandons-nous quelle est l’intention positive qui s’y niche. Quel message notre inconscient, notre «  sagesse intérieure », veut nous transmettre.

Relativiser : comparer sa situation à quelque chose de pire. Se dire que le fait de perdre ses clés par exemple  est moins grave que de se faire renverser par une voiture.

Objectiver : transposer dans la réalité concrète les ruminations qui génèrent en nous des pensées négatives et qui nous dépriment. Exprimer, manifester le sentiment que génère en nous la situation problématique.

Dédramatiser : notre inconscient a tendance à envisager les pires conséquences des situations à problèmes. Généralement, les conséquences sont moins graves qu’on ne le craint. Se dissocier permet de mieux dédramatiser.

2ème étape : Analyse de la situation qui pose problème.

Installez-vous confortablement, prenez une grande inspiration et analysez votre problème comme si vous étiez une autre personne. Parlez de vous à la troisième personne et observez comment vous réagissez avant, pendant et après le problème, comme si vous étiez en train de regarder un film. Regardez encore une fois le film à l’envers puis en accéléré. Répétez cette étape jusqu’à ce que le niveau d’émotion générée par cette situation diminue et soit proche de zéro.

3ème étape : Ancrage par l’écriture.

Prenez une feuille de papier et un crayon et écrivez sous forme de liste les conséquences du problème. Ordonnez ces conséquences du plus grave au moins grave. Pour chaque conséquence, décrivez ce que vous allez devoir faire.

4ème étape : Projection dans le futur.

Prenez la conséquence la plus grave. Imaginez que vous y êtes. Imprégnez-vous de la situation. Visualisez-vous en train de réagir comme prévu à l’étape 3. Refaire l’étape 4 jusqu’à ce que cette conséquence (la plus grave que vous avez imaginé) ne génère plus d’émotion en vous.

5ème étape : Revenir au moment présent.

Mettez la feuille de l’étape 3 dans une enveloppe. Notez sur l’enveloppe un nom de code qui vous rappelle le problème et ses conséquences. Cachetez l’enveloppe et rangez-là dans votre bureau. Et vaquez à vos occupations quotidiennes.

6ème étape : Constater les effets de la méthode P.R.O.D.

Plusieurs semaines ou plusieurs mois plus tard, en fonction des échéances que vous redoutiez, ouvrez l’enveloppe. Des deux choses l’une : il ne s’est passé rien de grave ou la conséquence la plus grave s’est produite mais vous avez su réagir comme il faut.

Arrêtez de vous prendre la tête.

Douleur chronique et hypnose

Plusieurs études médicales prouvent l’efficacité de l’hypnose dans l’accompagnement des patients souffrants de douleur chronique. L’hypnose ne supprime pas la douleur mais elle permet de l’atténuer en agissant sur les sphères émotionnelle et affective.  Les résultats positifs observés se situent sur trois niveaux :

  • sensoriel : le patient apprend à agir sur l’intensité de la douleur ;
  • mental : il y a une diminution des anticipations négatives et des liens entre les pensées négatives et la douleur ;
  • motivationnel : le patient trouve des ressources lui permettant de se mobiliser pour devenir actif dans la prise en charge de sa douleur.

L’accompagnement par hypnose est complémentaire au suivi médical traditionnel. En aucun cas je ne vous demanderai d’arrêter ou de diminuer la prise de médicaments qui vous ont été prescrits. Vous devez pour cela en discuter avec votre médecin. Il est bien clair que si la fréquence des épisodes douloureux diminuent, il s’ensuivra une diminution de la prise des médicaments si ces deux éléments sont liés.

Un élément est à prendre en compte dans cet accompagnement : l’apprentissage de l’autohypnose. En effet, celle-ci permet au patient de devenir autonome dans sa gestion de la douleur et de pouvoir puiser dans ses ressources au moment où il en a le plus besoin. Personnellement, je fournis toujours un enregistrement d’autohypnose à mes clients quel que soit l’objet de leur consultation.

Vous avez des questions ? Contactez-moi par mail ou par téléphone : info@moncoacheugene.fr – 07.89.84.21.12

 

Eczéma, psoriasis: avez-vous vraiment tout essayé ?

Des études de cas ont permis de constater les bienfaits de l’hypnose sur les maladies de la peau tels que l’eczéma et le psoriasis. En effet, les problèmes de la peau semblent réceptifs aux suggestions hypnotiques. L’hypnose permet d’atténuer les effets de l’eczéma (démangeaisons, troubles du sommeil etc…) chez les adultes, entre autres ceux ayant démontré une résistance aux traitements classiques. La séance d’hypnose proposée peut comprendre de la relaxation, des approches de contrôle de stress ainsi que des suggestions directes (non-grattage, sensation de fraîcheur de la peau, renforcement de l’estime de soi) et des suggestions post-hypnotiques qui agiront dans les jours, les semaines et parfois des mois qui suivront la séance.(Source : www.passeportsante.net).

L’hypnose peut soulager les souffrances psychiques et physiques causées par ces maladies.

A noter : en aucun cas, je ne vous demanderai d’arrêter les traitements prescrits par votre médecin !

Le tabac ? Vous en viendrez à bout !

Vous êtes déterminé à arrêter le tabac pour retrouver le goût de la vie. Je vous accompagne pour ce grand voyage vers la liberté, la joie de vivre. J’utilise la méthode ATN (Arrêt-Tabac.Net). Une méthode efficace qui a fait ses preuves. Une seule séance vous libère de cette habitude qui vous a pourri la vie pendant toutes ces années.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Votre objectif + Mon accompagnement = Votre Réussite

Pourquoi avez-vous besoin de consulter un coach de vie ? Pour préserver votre bien-être et aller vers un mieux-être. Vous avez en vous toutes les ressources dont vous avez besoin pour rendre votre vie meilleure !

Un coach est une personne formée et qualifiée pour accompagner un individu ou une organisation dans la définition et la réalisation d’objectifs très divers. Le coach personnel ou coach individuel intervient auprès d’une personne suite à la demande de cette dernière pour l’aider à atteindre un ou plusieurs objectifs.

Le terme « coach de vie » désigne un professionnel apte à accompagner  une personne désireuse de changer le cours de sa vie dans ses différentes facettes. Il accompagne son (sa) client(e) dans la gestion des changements induits par les événements de la vie, quels qu’ils soient. Il l’aide à puiser dans ses ressources pour surmonter les problèmes qu’il (elle) rencontre, à mettre en avant ses capacités et à adopter des nouveaux comportements.

Il n’est pas nécessaire « d’aller mal » pour consulter un coach de vie. On peut simplement avoir besoin d’une oreille attentive parce qu’on est habité par une espèce de « mal être » qu’on n’arrive pas à définir. Par son questionnement puissant et parfois confrontant, le coach de vie vous aide à « déblayer » votre moi profond pour mettre au jour le « vrai » problème qui vous mine et vous aider à le résoudre. Grâce aux outils dont il dispose, le coach de vie va au delà du simple questionnement et vous fournit des éléments qui vous permettront de retrouver votre état désiré de façon autonome.

Dans ma pratique, la Programmation Neurolinguistique (PNL) et l’Hypnose sont des outils complémentaires que j’utilise dans le cadre d’un coaching. Ces techniques nécessitent votre implication car vous êtes responsable de la réussite de votre objectif.

Pour moi, coach de vie, ce n’est pas un métier.  C’est une passion. J’aurais pu choisir de passer ces quelques années qu’il me reste  à  vivre à réaliser quelques missions bien rémunérées en sécurité informatique, mon dernier métier. J’ai choisi de me mettre au service de l’humain. Je m’engage à faire de mon mieux pour accompagner les personnes qui se confieront à moi jusqu’à leur objectif.

Mes séances ne sont pas figées. Je m’adapte à vous pour vous amener progressivement vers votre objectif.

 

Je vous invite à consulter mon site pour en savoir plus sur mon parcours, ma pratique,  mes valeurs etc… Https://moncoacheugene.fr

Je reçois uniquement sur rendez-vous, du lundi au samedi de 9h à 20h. La ponctualité est de rigueur par respect envers les autres clients.

Tarif : 70€ pour une séance. ( 45 min à 1h). Le paiement se fait en espèces, chèque ou virement.

 

Pour me contacter :+33 7 89 84 21 12 – info@moncoacheugene.fr

A bientôt.