10 questions sur le coaching

  1. Que peut-on attendre d’un coach? Dans quels domaines peut-il nous aider?

Un coach nous accompagne jusqu’à l’atteinte d’un objectif que nous nous sommes fixé. Avant toute chose, le coach va nous aider à clarifier notre objectif pour faire en sorte qu’il soit vraiment atteignable et que son atteinte soit bénéfique pour nous et pour notre entourage. Avec ses questions puissantes et sa présence bienveillante, le coach va nous faire prendre conscience des ressources que nous avons en nous. On peut se faire coacher aussi bien dans le domaine professionnel que dans le domaine privé. On peut se faire coacher pour préparer son départ à la retraite, pour changer de travail, déménager, prendre une décision concernant sa vie sentimentale, retrouver sa confiance en soi, se lancer dans une nouvelle activité, faire le point sur ses valeurs etc…

  1. Le coach sert-il également de psychologue?

Le coach n’est pas un psychologue. Il se peut qu’un coach ait également reçu une formation en psychologie et exerce en cette qualité. Dans ce dernier cas, il doit faire la part des choses entre les accompagnements qu’il effectue en tant que « coach » et son activité de psychologue.

  1. Quelles sont les limites du coaching?

Le coach n’est pas un thérapeute. Il ne peut donc pas « soigner » des troubles tels que la dépression et ses corollaires, les troubles psychosomatiques etc… Le coaching n’est pas recommandé pour les personnes souffrant d’un trouble mental.

  1. Comment distinguer un bon d’un mauvais coach?

Un bon coach a une écoute active et bienveillante. Il n’induit pas : c’est à dire qu’il ne suggère pas de solution à son client. Un bon coach accompagne son client jusqu’à l’atteinte de son objectif. Il fait « profil bas » en laissant son client occuper « la position haute » car ce dernier est le meilleur expert de lui-même.

  1. Pour quoi vient-on vous voir le plus souvent?

On vient souvent me voir pour des problèmes de confiance en soi, de changement professionnel, de gestion des émotions, de communication et de prise de décision etc… Parfois les clients viennent me voir pour un objectif bien précis et l’entretien de coaching met en évidence un autre problème qui était occulté par le premier.

  1. Quel parcours avez-vous suivi pour devenir coach? Qu’est ce qui vous a amené à choisir cette profession?

J’ai suivi un cycle complet de formation en Programmation neuro-linguistique et une formation en coaching étalée sur 6 mois. Ces formations ont été complétées par des modules de prise de parole en publique, négociation, la formation des formateurs, comment influencer efficacement etc…

J’ai choisi cette profession parce que j’ai toujours eu envie d’exercer un métier au contact de l’humain. Ayant bénéficié d’un accompagnement par un coach chez mon ancien employeur, je me suis juré que dès que l’occasion se présentera j’embrasserai ce métier. C’est chose faite maintenant.

Pour les détails sur mon parcours, merci de consulter le chapitre où j’en parle dans ce site : Mon parcours.

  1. Comment fonctionne un coaching? De combien de séances par semaine a-t-on besoin, et pendant combien de temps devra-t-on suivre les séances?

Le fonctionnement d’un coaching « basique » est très simple: il s’agit d’un entretien qui dure de 20 minutes à une heure. Le nombre de séances est à déterminer au cas par cas, en fonction du client. Pour ma part, je ne fixe jamais par avance le nombre de séances de coaching. L’espacement des séances dépend également du coach  et du cas apporté  par le client. Personnellement, je préconise un espacement de deux semaines pour les premières séances et ensuite je passe à un mois d’espacement. Mais ici, aussi, il n’y a pas de règle.

  1. Le coaching nous requiert-t-il du travail individuel à la maison, entre deux séances?

Le coaching peut donner lieu à la prescription des « tâches », des petits travaux à faire à la maison par le client pour l’aider à progresser dans la réalisation de son objectif.

  1. Quel temps devons-nous consacrer au coaching par semaine pour que cela fonctionne?

Une heure de coaching toutes les deux semaines ou une fois par mois est largement suffisant. Toutefois, il n’y a pas de règle préétablie.

  1. Dans quel cas de figure un coaching de groupe sera plus adapté qu’un coaching individuel?

Un coaching de groupe est adapté à une équipe (sportive ou en entreprise) qui a des objectifs à réaliser en commun. Un coaching de groupe peut également aider à la cohésion de l’équipe.

Pour connaître les réponses fournies par  d’autres Coachs: http://www.justebien.fr/coaching/

Eugène

Publié parEugène

Coach de vie formé à la Programmation Neuro-Linguistique, à l'hypnose et à d'autres techniques pour vous accompagner vers la réalisation de votre objectif et vous conduire vers le mieux-être.

Aucun commentaire

Publier un commentaire